Liste des essais ANRS hépatites et co-infections

Co-infection VIH-VHB : ANRS HB 04 B-BOOST

Essai multicentrique, randomisé, comparant l’iS0, S4, et l’hépatite B recombinant
Début des inclusions : Juin 2008. État des inclusions : 96/180.

Objectif Principal :
Évaluer l’immunogénicité induite 1 mois après un schéma de vaccination anti-VHB renforcée (3x40μg), par rapport à un schéma classique (3x20μg), chez des patients infectés par le VIH.

Objectifs Secondaires :
- Comparer le titre moyen d’anticorps anti-HBs à S-28 entre les 2 groupes,
- comparer la durabilité de la réponse anti-HBs (répondeurs et titre anti-HBs à S 72),
- comparer la tolérance de la stratégie vaccinale renforcée à celle du schéma classique,
- évaluer les facteurs prédictifs de la réponse anti-HBs,
- étudier la réponse cellulaire T spécifique de l’antigène HBs après l’injection vaccinale de rappel à 20 μg (1 cellulothèque par patient, 40 patients).

Méthodologie :
- Essai de phase III, randomisé en groupes parallèles, multicentrique, sans insu sur le traitement.

Suivi par patient : 21 mois.

Critères d’inclusions :
- Infection par le VIH-1 ,
- ayant un taux de lymphocytes CD4 > 200/mm3,1
- patients sans traitement antirétroviral : CV < 100 000 copies/ml,
- patients avec traitement antirétroviral : traitement non modifié dans les 2 mois précédant la visite de pré-inclusion,
- ayant déjà reçu de 2 à 4 injections maximum d’un vaccin anti-VHB dosé à 20 μg,
- non répondeurs à la vaccination anti-VHB : absence de marqueur sérologique pour le VHB (antigène HBs négatif, anticorps anti-HBs et -HBc négatifs), dans les 12 derniers mois précédant la pré-inclusion,
- absence de fièvre inexpliquée ou infection fébrile sévère aiguë, dans la semaine précédant l’injection du vaccin anti-HBs.
- n’ayant jamais été vacciné contre le VHB selon un schéma renforcé,
- ne développant pas d’anti-HBs 4 semaines après une injection de 20 μg d’un vaccin anti-VHB effectuée avant la randomisation,
- absence de vaccination dans le mois précédant J0.

Pour information :
Dr David Rey Investigateur coordonnateur
CISIH – Clinique Médicale A
Hôpital Civil, 1, place de l’Hôpital
67091 Strasbourg cedex
Tél. : 03 88 11 63 33
Fax : 03 88 11 64 51
david.rey@chru-strasbourg.fr

Céline Dorival
ARC Inserm U707 (Eq Dr Fabrice Carrat)
27, rue Chaligny 75571 Paris cedex 12
Tél. : 01 44 73 86 68
dorival@u707.jussieu.fr

Co-infection VIH-VHC ANRS HC EP 25 PRETHEVIC

Début des inclusions : Mai 2009.
États des inclusions : 10/200.

Objectifs :
Principal :
- Description de l’évolution et de la prise en charge des patients co-infectés VIH-VHC au stade de première décompensation hépatique ou CHC.

Secondaires :
- Identification des critères d’indication de transplantation hépatique chez les patients co-infectés VIH-VHC,
- description de l’évolution des patients après transplantation hépatique.

Méthodologie :
- Étude prospective multicentrique nationale.

Suivi par patient :
- 3 ans.

Critères d’inclusions :
- Âge ≥ 18 ans,
- présence d’anticorps anti-VHC, que l’ARN VHC soit détectable ou non,
- présence d’une séropositivité pour le VIH,
- cirrhose dont le diagnostic est établi avec certitude (arguments cliniques, biologiques, radiologiques …) ou apparition d’un carcinome hépatocellulaire datant de moins de 6 mois.

Pour information :
Dr Jean-Charles Duclos-Vallée
Investigateur coordonnateur
Centre hépato-biliaire, Inserm U785
Hôpital Paul Brousse
12, av. Paul-Vaillant-Couturier
94804 Villejuif cedex
Tél. : 01 45 59 32 55
jean-charles.duclos-vallee@pbr.aphp.fr

Géraldine Boy
Chef de projet
Service d'hépatologie
Hôpital Paul Brousse
12, av. Paul-Vaillant-Couturier
94804 Villejuif cedex
Tél. : 01 45 59 67 78
Fax : 01 45 59 67 91
geraldine.boy@pbr.aphp.fr

Co-infection VIH-VHB ANRS HC 20 ETOC

Début des inclusions : Mai 2009.
États des inclusions : 5/50.

Objectifs :
Principal :
- Étudier la proportion de patients co-infectés VIH VHC, non répondeurs à un traitement pour le VHC (génotype 1 et 4), présentant une réponse virologique soutenue lors d’un re-traitement optimisé de l’hépatite C.

Secondaires :
- Étudier la tolérance clinique et biologique du traitement selon la dose cumulée des produits reçus,
- étudier la qualité de vie (échelle SF12), la fatigue (échelle FIS), la toxicité somatique perçue
et la dépression (CES-D),
- analyser la réponse virologique rapide (S4) et précoce (S12).

Méthodologie :
- Étude pilote de phase II, non randomisée, non comparative, sans insu sur le traitement,
multicentrique.

Suivi par patient :
- 18 à 24 mois.

Critères d’inclusions :
- Âge ≥18 ans,
- poids < 85 kilos à la visite de pré inclusion,
- infection VIH documentée,
- infection VHC documentée par une PCR positive,
- génotype VHC 1 ou 4,
- maladie hépatique compensée (Child-Pugh ≤6),
- lymphocytes CD4 supérieurs à 200/mm3,
- patient non répondeur à un traitement de l’hépatite C.

Pour information :
Dr Philippe Bonnard
Investigateur coordonnateur
Service des maladies infectieuses
Hôpital Tenon
4, rue de la Chine
75970 Paris cedex 20
Tél. : 01 56 01 74 13
philippe.bonnard@tnn.aphp.fr

Dr Henda Driss
Chef de projet
Inserm U707
(Eq Dr Fabrice Carrat)
27, rue de Chaligny
75571 Paris cedex 12 Tél. : 01 44 73 86 49
driss@u707.jussieu.fr

Mono-infection VHC ANRS HC O6 LIPIOCIS

Début des inclusions : 15 janvier 2005
État des inclusions : 70/100

Objectifs :
Principal :
Déterminer la réduction de la récidive tumorale à 24 mois d’un CHC associé au VHC, VHB ou à l’alcool, par l’administration de lipiodol radioactif 8 à 12 semaines après un traitement initial curatif chirurgical ou percutané.

Secondaires :
- Évaluer la survie globale, la survie sans récidive, la détérioration de la fonction hépatique et la toxicité liée au traitement.

Méthodologie :
- Essai de phase III, multicentrique, randomisé, sans insu sur le traitement, en deux groupes parallèles.

Suivi par patient :
- 24 mois.

Critères d’inclusions :
- Patients âgés de 18 à 75 ans,
- cirrhose, quelle que soit l’origine, ou hépatite chronique B ou C, histologiquement démontrée,
- un ou deux nodules carcinomateux de diamètre < 5 cm, histologiquement prouvés, éradiqués par
résection chirurgicale ou par destruction percutanée.
Le traitement anticancéreux sera considéré comme efficace, 8 à 12 semaines après le geste thérapeutique, sur les critères suivants :
- taux d’alphafoetoprotéine < 20 ng/ml ;
- absence de nouveau nodule à l’échographie et au scanner ;
- absence de prise de contraste au scanner hélicoïdal ;
- absence de lésions secondaires thoraciques ;
- et si traitement percutané, absence de progression à l’échographie de la taille du nodule détruit.

Pour information :
Pr Olivier Rosmorduc
Investigateur coordonnateur
Service d’hépato-gastroentérologie
Hôpital Saint-Antoine
84, rue du Faubourg Saint-Antoine
75571 Paris cedex 12
Tél. : 01 49 28 23 82
olivier.rosmorduc@sat.aphp.fr

Dr Farid Gaouar
Chef de projet
Bureau de recherche clinique
Service d’hépatologie
Hôpital Saint-Antoine
84, rue du Faubourg Saint-Antoine
75571 Paris cedex 12
Tél. : 01 49 28 22 29 Fax : 01 49 28 21 07 farid.gaouar@sat.aphp.f

Mono-infection VHC ANRS HC 13 LYMPHO-C

Début des inclusions : Novembre 2006.
États des inclusions : 66/120.

Objectifs :
Principal :
- Décrire la présentation initiale, les caractéristiques, le traitement et l’évolution des lymphomes non hodgkiniens de phénotype B chez les patients atteints d’hépatite C par des études immunologiques et moléculaires.

Secondaires :
- Comparer ces lymphomes à des lymphomes de même type histologique non associés à l’hépatite C,
- évaluer le rôle pronostique de l’évolution de la charge virale VHC quantitative sur la réponse hématologique,
- décrire les événements intercurrents cliniques et biologiques,
- étude de la qualité de vie.

Méthodologie :
- Étude observationnelle, multicentrique, prospective et rétrospective.
Suivi par patient :
- 5 ans (2 visites/an).

Critères d’inclusions :
- Âge ≥18 ans,
- patients atteints de LNH-B évolutif ou en rémission quelque soit son type histologique,
- patients présentant une hépatite C chronique définie par une PCR HCV positive, lors du diagnostic du lymphome.

Pour information :
Pr Olivier Hermine
Investigateur coordonnateur
Service d’hématologie – Hôpital Necker
149, rue de Sèvres
75743 Paris cedex 15
Tél. : 01 44 49 51 98
hermine@necker.fr

Dr Caroline Besson
Investigateur coordonnateur délégué
Service d’hématologie – Hôpital de Bicêtre
78, rue du Général Leclerc
94275 Le Kremlin-Bicêtre cedex
Tél. : 01 45 21 20 16
caroline.besson@bct.aphp.fr

Dr Henda Driss
Chef de projet
Inserm U707 (Eq Dr Fabrice Carrat)
27, rue Chaligny75571 Paris cedex 12
Tél. : 01 44 73 86 49 – Fax : 01 44 73 84 53
driss@u707.jussieu.fr


Mono-infection VHC ANRS HC 15 NRFI

Début des inclusions : Août 2006.
État des inclusions : 325/454.

Objectifs :
- Montrer l’intérêt de l’association interféron pégylé -2b – ribavirine par rapport à l’interféron pégylé -2b seul dans le traitement au long cours (3 ans) de la fibrose hépatique des malades ayant une hépatite chronique virale C.

Méthodologie :
- Essai multicentrique, comparatif, randomisé, en double-aveugle.

Suivi par patient :
- 3 ans.

Critères d’inclusion :
- Âge > 18 ans,
- porteur d’une infection chronique virale C,
- n’ayant pas répondu à un traitement préalable associant interféron – ribavirine,
- ayant une hépatite chronique active avec un score de fibrose de Métavir ≥ 2 sur une biopsie hépatique de référence effectuée moins de 12 mois avant la date d’inclusion et après la fin du dernier traitement antiviral,
- ayant une augmentation des ALAT et/ou ASAT supérieure à la limite supérieure du laboratoire à la date d’inclusion.

Pour information :
Pr Dominique Guyader
Investigateur coordonnateur
Service des maladies du foie
Hôpital Pontchaillou
2, rue Henri-Le-Guilloux
35033 Rennes cedex 9
Tél. : 02 99 28 42 97
dominique.guyader@univ-rennes1.f

Valérie Visseiche
Chef de projet
CIC de Rennes
(Inserm U203 — Pr Eric Bellissant)
Hôpital Pontchaillou
2, rue Henri-Le-Guilloux
35033 Rennes cedex 9
Tél. : 02 99 28 91 94
valerie.visseiche@chu-rennes.fr

Essai réalisé avec le soutien du Laboratoire SHERING PLOUGH

Mono-infection VHC ANRS HC 19 FIBROSAR

Début des inclusions : Septembre 2006.
État des inclusions : 120/200 patients.

Objectifs :
Principal :
- Évaluation par la mesure de l’aire de fibrose et les marqueurs sériques de l’intérêt d’un traitement par l’irbésartan sur l’évolution de la fibrose hépatique.

Secondaires :
- Évaluer les facteurs de progression de la fibrose hépatique et les facteurs de réponse à l’irbésartan.

Méthodologie :
- Essai thérapeutique de phase III, randomisé, en double aveugle, multicentrique.

Suivi par patient :
- 2 ans.

Critères d’inclusion :
- Âge > 18 ans et < 75 ans,
- porteur d’une hépatite chronique virale C,
- fibrose hépatique de stade Métavir F2, F3, F3 +,
- ALAT > N une fois dans les 12 mois précédent l’inclusion,
- contre-indication au traitement antiviral (non réponse avec arrêt du traitement antiviral ou rechute virologique ou refus d’un traitement par interféron),
- PBH ≤18 mois et de taille ≥15 mm,
- arrêt du dernier traitement antiviral depuis plus de 6 mois,
- absence de traitement anti/pro-fibrosant depuis plus de 3 mois.

Pour information :
Pr Paul Calès
Investigateur coordonnateur
Service d’hépato-gastroentérologie
CHU, 49033 Angers
Tél : 02 41 35 34 10
paul.cales@univ-angers.fr

Marc De Saint Loup
Chef de projet
Service d’hépato-gastroentérologie
CHU, 49033 Angers
Tél : 02 41 35 78 12
Fax : 02 41 35 41 19
MaDeSaintLoup@chu-angers.fr

Essai réalisé avec le soutien des laboratoires SANOFI AVENTIS et BMS

Mono-infection VHC ANRS HC 23 COAT IFN


Début des inclusions : 1er trimestre 2010.
États des inclusions : 0/84.

Objectifs Principal :
- Évaluation de la réduction de la charge virale à S4 et S12 et de la tolérance.

Secondaires :
- Évaluer le pourcentage de patients présentant une réponse virologique rapide (S4), précoce (S12),
- évaluation de la sécurité et la tolérance cliniques et biologiques,
- comparer les profils de tolérance d’IFN-2b XL 27 et 36 MUI, par rapport à l'IFN -2b,
- évaluer les paramètres pharmacocinétiques après la première administration et à l’état d’équilibre de l’IFN-2b XL 27 MUI, de l’IFN-2b XL 36 MUI, et de l'IFN-2b,
- étude de la qualité de vie, de la fatigue et de la dépression dans les différents groupes.

Méthodologie :
- Essai pilote de phase IIa ouvert, randomisé comparatif, en trois groupes parallèles, multicentrique.

Suivi par patient :
- 12 semaines.

Critères d’inclusions :
- Âge >18 ans et < 65 ans,
- ARN VHC +, génotype 1,
- sérologie négative pour l’hépatite B (antigène de surface) et les anticorps anti-VIH.

Pour information :
Pr Christian Trépo
Investigateur coordonnateur
Service d'hépato-gastroentérologie
Hôpital Hôtel Dieu
1, place de l'Hôpital
69288 Lyon cedex 02
Tél. : 04 72 41 30 88
christian.trepo@chu-lyon.fr

Isabelle Delfour
Chef de projet
Unité essais cliniques (Resp. Dr Marianne Maynard)
Service d'hépato-gastroentérologie
Hôpital Hôtel Dieu
1, place de l'Hôpital
69288 Lyon cedex 02
Tél. : 04 78 92 75 18
isabelle.delfour@chu-lyon.fr

Mono-infection VHC ANRS HC 22 PEGLIST-C


Début des inclusions : Septembre 2009.
États des inclusions : 0/90.

Objectifs :
Principal :
- Améliorer l'insulinosensibilité chez les patients avec hépatite chronique C et insulinorésistance traités par la pioglitazone et en évaluer l'impact sur la réponse antivirale
à la bithérapie interféron pégylé et ribavirine.

Secondaires :
- Comparer l’efficacité de la pioglitazone à celle du placebo, en association avec la bithérapie interféron pégylé + ribavirine) sur la réponse virologique précoce (S28-S12 de la bithérapie),
- comparer l’efficacité de la pioglitazone à celle du placebo, en association avec la bithérapie interféron pégylé alpha 2a ou alpha 2b + ribavirine, sur la réponse virologique en fin de traitement (S64-S48 de la bithérapie) et la réponse virologique prolongée (S88- S72 de la bithérapie),
- cinétique de décroissance virale en réponse à l’interféron pégylé (entre S16 et S20) chez les patients traités par pioglitazone ou placebo,
- étude de l’observance, de l’évolution des posologies et la détermination des conditions de traitement optimum de la pioglitazone chez les patients atteints d’hépatite chronique C et traités par bithérapie interféron pégylé et ribavirine,
- étude de la qualité de vie, de la toxicité perçue et de la fatigue.

Méthodologie :
- Essai clinique de phase III, contrôlé, randomisé en double aveugle et multicentrique.

Suivi par patient :
- 68 semaines.

Critères d’inclusions :
- Âge ≥18 ans,
- infection VHC documentée par PCR,
- patient naïf de traitement par interféron,
- génotype VHC-1, 4, 5 ou 6,
- score de HOMA ≥2.5,
- maladie hépatique compensée (Child-Pugh ≤6).

Pour information
Pr Vlad Ratziu
Investigateur coordonnateur
Service d’hépato-gastroentérologie
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
47-83, bd de l’Hôpital, 75651 Paris cedex 13
Tél. : 01 42 16 10 35
vratziu@teaser.fr

Delphine Fromentin
Chef de projet
Inserm U707 (Eq Dr Fabrice Carrat)
27, rue de Chaligny, 75571 Paris cedex 12
Tél. : 01 44 73 84 40
fromentin@u707.jussieu.fr

ANRS ALCV

Mono-infection VHC ANRS ALCVHC


Début des inclusions : Janvier 2009.
États des inclusions : 5/112.

Objectifs :
Principal :
- Comparer la mise en place et l’observance du traitement antiviral C chez des patients alcoolo-dépendants selon 2 stratégies de prise en charge :
- stratégie A : le traitement antiviral est initié simultanément ou au maximum 20 jours après le début du sevrage d’alcool.
- stratégie B (référence) : le traitement antiviral est initié après une abstinence complète d’alcool d’une durée d’au moins 3 mois.

Secondaires :
- Comparer entre les 2 stratégies :
- la durée du sevrage alcoolique,
- l’efficacité et la tolérance du traitement, 6 mois après l’arrêt.
- estimer les taux de réponse virologique existant dans les deux stratégies

Méthodologie :
- Essai d’intervention contrôlé, randomisé par centre et stratifié en fonction du génotype viral, multicentrique, national.

Modalités du suivi :
- 18 à 24 mois selon la stratégie de prise en charge.

Critères d’inclusions :
- Âge ≥18 ans,
- infection par le VHC,
- dépendance à l’alcool avérée selon les critères du DSM IV,
- indication d’un traitement anti-VHC,
- naïf de traitement ou traitement précédent interrompu depuis au moins 6 mois,
- absence de toxicomanie IV active.

Pour information :
Dr Bertrand Nalpas
Investigateur coordonnateur
Service d’hépatologie (Pr Pol) et Inserm U567
Hôpital Cochin
27, rue du Faubourg St-Jacques, 75679 Paris cedex 14
Tél. : 01 58 41 30 01
bertrand.nalpas@inserm.fr

Samia Baloul
Chef de projet
URC
CHU Henri-Mondor
51, av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil cedex
Tél. : 01 49 81 37 98
samia.baloul@hmn.aphp.frtégie B)