Séminaire recherche CMIT 2009

SEMINAIRE RECHERCHE CMIT

Organisé par le Groupe Recherche CMIT
Jeudi 22 janvier 2009
Hôpital Begin

 

Introduction :Th. May, C. Perronne

Objectifs de ce séminaire qui réunit près de 60 participants :
  • Dresser l'état des lieux et les perspectives dans les différents champs de la recherche clinique en infectiologie, ses liens avec les autres disciplines, ses possibilités de financement,
  • Connaître les modalités de fonctionnement et d'organisation de l'Institut d'Infectiologie qui sera dirigé par J.F. Delfraissy et E. Jouvin-Marche.
 
Avant la mise en place des instituts de recherche, le Ministère de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et  le Ministère de la Santé ont commandité un rapport d'évaluation sur la recherche médicale et les sciences de la vie en France.
 
Les principales conclusions de ce rapport présidé par E. Zehrouni, Directeur Général du NIH sont de :
  • Simplifier et unifier les structures de la recherche en sciences de la vie et de la santé (INSERM, CNRS, ANR...),
  • Créer un seul institut national pour le financement de la recherche. Cet institut ne doit pas avoir de responsabilité opérationnelle qui devrait être confiée aux universités,
  • Réévaluer les statuts et les carrières des chercheurs (conclusions du rapport disponibles sur le site : http://www.aeres-evaluation.fr
 
Remerciements à Th. Debord et au Médecin Chef de HIA Begin qui nous accueillent.
 

Enquête nationale sur la recherche en infectiologie (A. Sotto): annuaire-Sotto.pdf

Enquête mise en place par le groupe recherche du CMIT pour rendre plus lisible les thématiques de recherche clinique et fondamentale des équipes d'infectiologie et pour présenter les collaborations et les sites d'accueil pour les Master ou thèses.  
A ce jour,25 fiches ont été adressées permettant un premier recensement des activités de recherche. Le VIH est le thème le plus souvent cité devant co-infectionVIH-hépatites, anti-infectieux, paludisme et pathologies tropicales, agents infectieux, modèles in vivo, infections ostéo-articulaires.
 
Un accueil pour le Master ou la thèse est possible dans plus de 85 % des stages au sein d'unités INSERM (8), d'équipes d'accueil (6), d'unités CNRS (4), d'un IRD (1).
 
Un onglet« recherche » sur le site « infectiologie.com » devrait permettre d'accéder à ces fiches par service. Est proposé dans la discussion d'y associer les essais cliniques en cours, les potentialités d'inclusion selon le type de pathologie. Il est regretté que 40 % des services n'aient pas encore répondu.
 

Vaccins et vaccinations (O. Launay, J. Beytout) Vaccins.pdf

La vaccinologie est une discipline multidisciplinaire et transversale.
La recherche fondamentale (institutionnelle ou privée) est forte.
Un réseau national d'investigation clinique en vaccinologie (INSERM) regroupe actuellement 6 CIC.
 
Les principales thématiques de recherche en vaccinologie sont :
  • Le développement de vaccins nouveaux ou plus efficaces
  • Evaluation de stratégies adaptées à des situations particulières
  • Pharmaco-économie et surveillance épidémiologique
  • Amélioration des recommandations et de la couverture vaccinale
  • Evaluation de l'impact de la vaccination à titre individuel et collectif
 
Dans la discussion, il est rappelé l'importance d'un profil mixte (clinique +immunologie, clinique + virologie par les cliniciens investis dans cette thématique.
 

Infections à mycobactéries (E. Bouvet, Ch. Perronne) Tuberculose.pdf

Rappel des grandes orientations du programme national sur la tuberculose en France.
 
Les principaux thèmes de recherche clinique :
  • Infection latente : outils diagnostiques, évaluation des tests Interferon,stratégies thérapeutiques
  • Co-infection VIH/BK : prévention, diagnostic, traitement
  • Tuberculose maladie : nouvelles molécules, multirésistance, schéma thérapeutique raccourci
 
Rappel sur le caractère nécessaire de la transversalité de cette recherche et sur l'intérêt de piloter la prise en charge des cas de tuberculose multirésistante par une équipe référente.
 

Hépatites virales (K. Lacombe, L. Piroth) hepatites.pdf

Implication forte des équipes d'infectiologue dans le cadre d'études multicentriques locales ou en partenariat avec le Sud.
 
Perspectives :
  • Co-infection VIH-VHC : antiviraux de dernière génération
  • Hépatopathies non virales des patients VIH +
Mais la discipline reste trop peu investie dans le champ des mono-infections.
 

Infections neuroméningées (F. Caron, C. Michelet) Meningites.pdf    encephalites.pdf

Etat des recherches de l'hyperendémie à méningocoque B : 14 : P1.7,16 en Seine Maritime
(immunogénicité du vaccin, portage du méningocoque, biothèque)
 
Etude prospective nationale sur les encéphalites aiguës (SPILF, InVS) : données épidémiologiques, évolutives, constitution d'une biothèque sur 240 cas
 

Infections ostéo-articulaires (L. Bernard, M. Dupon, E. Senneville) inf-osteo-art.pdf

Pathologie fréquente au coût humain et social élevé.
 
Implication importante des infectiologues dans cette pathologie multidisciplinaire associant recherche fondamentale (modèle animal, étude cellulaire et physiopathologie, études épidémiologique et microbiologique) et recherche clinique (4 PHRC en cours, collaboration avec industrie).
 
Nécessité d'une cohérence nationale et de fédération de la recherche en particulier avec la mise en place des centres de référence. Difficultés de financement des réseaux.
 
Importance d'harmoniser le recueil des données clinico-microbiologiques avec un dossier commun.
 

Infection par le VIH (C. Katlama, Y. Yazdanpanah) vih.pdf

L'ANRS est le moteur fondamental de cette recherche abordée de manière multidisciplinaire (fondamentale, clinique, physiopathologie, sciences sociales, pays du Sud, vaccin).
 
Réussite grâce au financement des MEC, MEB, ARC (317 postes) et à une organisation transversale.
 
Les principaux thèmes de recherche clinique avec 60 projets en cours :
  • Le contrôle de la réplication virale doit-il être maximal ?
  • La progression de l'infection peut-elle être contrôlée ?
  • Pathogénèse de l'infection (inflammation, vieillissement accéléré, cancer...)
  • Quelles stratégies thérapeutiques avec les nouvelles molécules ?
Centralisation des prélèvements au niveau de la biothèque ANRS-INSERM.
 
Perspectives :créer des liens durables avec d'autres disciplines fondamentales impliquéesdans la prise en charge du VIH (épidémiologie, virologie, immunologie,génétique, sciences de l'homme et de la société, pharmaco-économie), établir des projets de recherche européens, développer la collaboration Nord-Sud,participer aux essais de phase III.
 

Infections mères-enfants (M. Lecuit, C. Poyard, C. Chartier) Inf-Mere-Enfant.pdf

Un problème de santé publique aux multiples dimensions médicales et scientifiques (infections materno-foetales, morbi-mortalité péri-natale, foetopathie,infertilité).
 
Nécessité d'une approche transversale, multidisciplinaire.
 
Expertise combinée du Groupe Infections Mères-Enfants Necker – Cochin – Port Royal (GIME) associant des activités hospitalières (cliniques et microbiologiques), des activités de référence et de recherche (CNRS, labo INSERM, CIC mère-enfant et CIC vaccinologie).
 
Projets en cours : étude prospective nationale multicentrique sur listériose (MONALISA), sur dépistage streptocoque B (DTR, COLSGS), physiopathologie et base moléculaires de l'hypervirulence du clone ST17 du Streptocoque B.
 
Objectifs :ouvrir cette thématique à d'autres investigateurs, décliner les dimensions desoins, recherche et enseignement.
 

Infections respiratoires (R. Le Berre, K. Faure, P. Chavanet, J. Gaillat, C. Chidiac) inf-respiratoire.pdf Legionellose.pdf

Implication collective de 5 équipes de recherche (Lille, Lyon, Brest, Dijon, Rennes) sur des travaux fondamentaux et cliniques dans le domaine de la pneumonie.
 
Travaux sur le modèle murien de pneumonie à Pseudomonas, sur le modèle de barrière épithéliale et alvéolaire à infection par Légionella, étude de la cytoadhérencede L. Pneumophila à l'épithélium respiratoire, recherche clinique du dépistage précoce de la colonisation à P. aeruginosa chez le mucoviscidosique.
 
Recherche clinique et BPCO : travaux sur Haemophilus et évolution inflammatoire, P.aeruginosa et stratégie thérapeutique, prévention des infections à pneumocoque.
 
Recherche clinique et légionellose : travail collaboratif (CMIT, SPILF, InVS, SPLF,SRLF) sur les facteurs de risque, aspects cliniques, qualité de vie etstratégie thérapeutique avec 600 patients inclus.
 

Infections associées aux soins (O. Lesens, C. Rabaud, A. Sotto) inf-nosocomiale.pdf

Impact médico-social, fréquence et conséquence économique forte des infections associées aux soins (IAS).
 
Favoriser les collaborations multidisciplinaires des universités et des instituts de recherche privilégiant les programmes nationaux et européens.
 
Promouvoir la recherche sur l'impact et la perception des IAS ; améliorer les connaissances pour de meilleures stratégies de prise en charge et de prévention.
 
Travaux en cours : mortalité et morbidité attribuable aux IAS, impact économique, évitabilité des IAS, éradication du portage, impact des mesures de prévention, stratégies thérapeutiques des infections à BGN multi R, infections sur matériel, apport de la PCR dans le diagnostic, gestion d'une épidémie à ERG, à E. coli BLSE, à SARM communautaire.
 
Nécessité de travail en réseau et de s'investir dans et avec les C.CLIN.
 

Anti-infectieux (P. Chavanet, A.C. Cremieux, Th. May) antiinfectieux.pdf

Recherche expérimentale par le biais du modèle animal : physiopathologie :facteur de virulence et mécanisme résistance, infection selon le site (os,poumon), le terrain (matériel étranger), le germe (staphylocoque, pneumocoque,Pseudomonas), efficacité des traitements anti-bactériens, pharmacocinétique.
 
Recherche clinique : comment améliorer la qualité des prescriptions, comment réduire la résistance ? Etudes en cours sur les durées de traitement, les schémas thérapeutiques, audit sur les prescriptions antibiotiques ou antifongiques,rapport coût efficacité, relation consommation, évolution clinique ou résistance, place des nouveaux outils diagnostiques.
 
Les domainesà développer : impact des anti-infectieux dans l'évolution des maladies infectieuses, sur l'impact des résistances, impact sur l'infectiologie transversale, stratégies de prise en charge avec les nouveaux outils biologiques, évaluation des nouveaux antibiotiques hors AMM.
 

Endocardite (B. Hoen, P. Tattevin) endocardite.pdf

Travaux collaboratifs français depuis 1990 sur prophylaxie, épidémiologie, physiopathologie et traitement par un groupe multicentrique et pluridisciplinaire national (AEPEI).
 
Travaux collaboratifs internationaux (groupe ICE) grâce à un financement essentiellement US. Axes de recherche : 8 équipes impliquées en France sur épidémiologie, physiopathologie, imagerie, nouveaux outils diagnostiques, prophylaxie, thérapeutiques nouvelles, optimisation de la chirurgie.
 
Succès de cette organisation grâce à un travail en réseau, un CRF unique partagé et une base de données uniques.
 
Nombreux projets en cours (cliniques avec PHRC, modèles expérimentaux...).
 
Difficulté de financement au niveau national ou européen, pas de labellisation réseau INSERM, ni labellisation registre. Difficulté de pérennisation des ARC que les PHRC ne permettent pas de financer en continu.
 

Infections émergentes (P. Brouqui, C. Leport, X. Duval) inf-emergentes.pdf

Potentiel important de recherche fondamentale (génomique, protéonique), physiopathologie, épidémiologie, clinique, thérapeutiques et vaccinologie.
 
Spécificité méthodologique : prédominance de la recherche fondamentale et de la recherche épidémiologique, importance des cas cliniques isolés.
 
Peu de source financière en dehors des industries et des PHRC.
 
Principales thématiques :
  • Rickettioses, arthropodes et agents infectieux, micro-organismes intracellulaires émergents, arboviroses, agents de bioterrorisme
  • Thèmes diversifiés et rapidement évolutifs, approche multidisciplinaire,spécificités méthodologiques, financements rapidement adaptables
 

Infections et immunodépression (O. Lortholary, D. Salmon, F. Lanternier) inf-immunodeprimes.pdf

Lourde morbi-mortalité.
 
Approche multidisciplinaire, peu de valorisation par financement public.
 
Thèmes de recherche :
  • Infections fongiques massives : travail en réseau (CNCRM, unité de mycologie moléculaire, CNRS, URA 30112 et le groupe d'étude des mycoses) sur données épidémiologiques, microbiologiques, physiopathologiques, thérapeutiques
  • Déficit immunitaire primitif (CEREDIH). Registres internationaux de déficits immunitaires primitifs avec plusieurs études en cours
  • Biothèque utilisant des anticorps monoclonaux et réseau de recherche clinique (RATIO)
 

Pathologie tropicale (E. Caumes, O. Bouchaud, D. Malvy) med-tropicale.pdf

Contexte de coopération bilatérale avec les PVD plutôt défavorable.
 
7 services de Maladies Infectieuses et Tropicales très largement impliqués (Bordeaux, Toulouse, Marseille, Pharo, HIA Begin, Bobigny, Paris Nord, Paris Sud).
 
Thèmes de recherche : pathologie du voyageur, maladies tropicales (paludisme, VIH,rickettsiose, tuberculose, chikungunya...), migrants, maladies d'importation.
 
Travaux multidisciplinaires en partenariat avec IRD, ANRS, InVS, Institut Pasteur, MSF,CIRE exotique.
 
Mise en place de nouveaux réseaux pour partage des données Géosentinelles et Eurotravnet.
 

Conclusion :J.F. Delfraissy et E. Jouvin-Marche institut-JFD.pdf   institut-2-JFD.pdf

Institut de maladies infectieuses : Où va-t-on ?
  • Création de 8 instituts thématiques dont un Institut de Maladies Infectieuses évoluant vers un Institut de Microbiologie et de Maladies Infectieuses.
  • Rôle accru des universités par lesquelles transiteront les moyens financiers distribués par l'institut. Les universités assureront le recrutement des enseignants chercheurs qui devraient coordonner l'ensemble des organismes de recherche (INSERM, CNRS, ANRS, EPST, IRD...)
  • Si la production de la recherche dans le domaine du VIH et des hépatites est bonne (3ème rang mondial), la production scientifique reste insuffisante dans les autres domaines. Il faut renforcer la recherche fondamentale mais près de 40 % des chercheurs statutaires (INSERM et CNRS) partiront en retraite dans les4 prochaines années.
  • L'ANRS devrait préserver son budget (50 millions d'euros) ainsi que son statut actuel avant une éventuelle fusion dans l'Institut mais il faut par ailleurs obtenir le transfert du budget de l'ANR, de l'INSERM, du CNRS vers les Instituts des sciences du vivant.
  • 13 sites de recherche génèrent 80 % des publications (60 % Ile de France, 40 %province).
  • La microbiologie et l'infectiologie génèrent 15 % des publications biomédicales.
  • Un objectif : constitution de pôles forts et structurés en s'appuyant sur les pôles régionaux, assurant une interface fondamentale-clinique : Ile de France (Bichat/Saint-Louis ; Cochin/ Pitié/Necker ; Mondor/Bicètre/Orsay/CEA Fontenay ; Institut Pasteur), Institut Pasteur de Lille, Strasbourg, Biopôle Lyon-Grenoble, Bordeaux, Toulouse, Infectiopôle Sud(Marseille, Montpellier, Nice).
 
Quelques grands enjeux des Maladies Infectieuses pour le futur :
 
  •  Place de la santé publique et des sciences sociales
  • Nouveaux outils de la génomique
  • Virologie fondamentale
  • Pathogènes émergents et ré-émergents
  • Agents infectieux et maladies chroniques (VIH, hépatites)
  • Risque sanitaire : surveillance, veille
  • Infectiologie et pays du Sud
  • Résistance aux anti-infectieux
  • Vaccinologie et recherche clinique
  • Infections nosocomiales
 
Quelques actions prioritaires :
 
  • Création de réseau par pathologie et mise en place de cohorte (CRF par pathologie)
  • Base de données centralisées
  • Développement des interactions hôtes-pathogènes incluant les modes animaux
  • Faciliter l'accès aux outils génomiques
  • Définir des priorités pour la recherche dans les pays du Sud
 
Ce premier séminaire aura donc permis de remplir les objectifs d'information sur les principales thématiques de recherche en infectiologie et sur les modalités de mise en place prochaine d'un nouvel Institut. Les modes de financement de la recherche clinique vont probablement demeurer problématiques nécessitant de s'appuyer sur une interface fondamentale et/ou la mise en place de réseaux nationaux voire internationaux. Il serait sûrement utile d'étendre cet échange d'information et de partage avec les disciplines frontières, ce qui pourrait en partenariat notamment avec la SPILF faire l'objet d'un séminaire ultérieur.