SPA2 2010

SPA2: Prévalence et bon usage DES ANTIBIOTIQUES

SPA2 est une enquête nationale de prévalence de l'antibiothérapie des établissements de MCO et SSR menée fin 2010.


SPA2 continue pour les établissements volontaires

Les établissements désirant reconduire une enquête SPA2 pour l’ensemble des antibiotiques et antifongiques selon la même méthodologie « un jour donné » qu’en 2010, peuvent utiliser les questionnaires et manuels actualisés présentés si dessous et utiliser le site de saisie en ligne de 2010 sous réserve d’acceptation d’une charte d’utilisation (à partir d'octobre 2011).

  1. Un nouveau code de saisie est requis et sera fourni après acceptation de la charte.
  2. La charte SPA 2011

La saisie des fiches se fait en ligne par un serveur sécurisé par login et mot de passe accessible à l'adresse: http://spa2.macymed.fr


Manuel d'utilisation de la saisie en ligne:

format .doc spa2-manuel_saisie_en_ligne.doc (580,0 Ko)

format.pdf spa2-manuel_saisie_en_ligne.pdf (364,3 Ko)

Fiche de recueil:  SPA2-recueil.doc ou spa2-recueil.pdf

Manuel investigateur:  SPA2-manuel.doc ou spa2-manuel.pdf

Une liste de questions/réponses est visible plus bas dans la page


Rappel: le système en ligne permet aux établissements de disposer d'une analyse sommaire, en temps réel de leurs données, et de télécharger un fichier comportant l'intégralité de leurs données.

  1. Les principaux résultats globaux de SPA2 ont été présentés aux JNI 2011

  1. Une analyse détaillée est en cours de réalisation.

SPA2: 2010, prévalence de l'antibiothérapie 15 au 19 novembre

A l'occasion de la semaine européenne du bon usage des antibiotiques, la SPILF et l'ONERBA ont proposé une enquête de prévalence de l'antibiothérapie aux établissements de MCO et SSR.

Elle a eu lieu entre le 15 et le 19 novembre 2010.

Les établissements disposent d'un retour d'information immédiat sous forme

- d'une analyse de leurs principaux résultats

- d'une ficher compatible excel comportant toutes les données saisies

Ils pouvaient obtenir d'un certificat de participation comme élément de preuve pour ICATB.


Fiche de recueil:  spa2-recueil-2010.pdf (27,4 Ko)

Manuel investigateur: spa2-manuel-2010.pdf (140,6 Ko)


Les résultats de l’enquête SPA1 de 2009 sont disponibles ci dessous

Quelques précisions d'après des questions posées par des participants à SPA

Questionnaire établissement
* Le nombre de lits et le chiffre de consommation antibiotique demandé sont ceux utilisés pour le bilan standardisé de la lutte contre les IN 2009
* Un établissement comportant des lits de MCO et de SSR est invité à saisir uniquement le nombre de lits de MCO
* Si un établissement multisite participe pour une partie seulement de l'établissement, l'ETP de référent doit être pondéré par le ratio de lits participant/ne participant pas à l'enquête

Questionnaire "Secteur d'activité"
* Coder un service de réanimation pédiatrique en Réanimation
* Coder un service de soins intensifs de cardiologie en Médecine

Questionnaire "Patient"
* Pour l'item "âge" il faut renseigne la date de naissance
* Sigmoidite: coder "abdomen"


Quelques infos et précisions concernant l'enquête SPA2 suite à une première série de questions de participants.
Merci de diffuser à vos enqueteurs si vous êtes concernés

Q: A la question réévaluation  notée :

1- Faut il prendre en compte la notion de changement d’ATB au vue antibiogramme, ou un relai per os  à 48h bien qu’’l n’ y aucune mention écrite dans le DM.

2- Même question si pas de changement ATB mais le résultat d’antibiogramme confirme le choix probabiliste mais aucun mot dans le DM.

3- Idem avec cette fois un arrêt ATB au vu du résultat ECBU.

R: Comme ce sont des items taillés pour la certification v2010 et que les visiteurs sont stricts: S'il n'y a pas de mention écrite claire, ne pas coter l'item


Q: choc septique majeur, sans point d'appel mis en évidence, avec bactériologie négative partout. Que doit on coter : 20 à priori, plus 23 car origine inconnue ou seulement 20.
R: plutot 23

Q: Peritonite secondaire avec 1 seul germe BLSE dans le pus péritonéal, couplé avec hémoc + à 3 germes (coli + pyo + enterobacter). On cote 1 pour la péritonite a coli très dominant. Comment coter pour les hémocs + dans le tableau C
R: il est alors préférable de coter la bactériémie comme infection principale en perdant l'info péritonite

Tableau B
Q Pour la date de la première dose il s'agit bien de la première dose de l'antiotique en cours le jour de l'enquête ? (et non de l'antibiothérapie débutée pour la même indication ...)
R: oui

Q: Si un relais per os a été effectué on prend comme J1 la première prescription de la molécule ?
R: oui

Tableau D
Q - Si > 72h : il s'agit bien de la durée de l'antibiothérapie qui peut donc comprendre plusieurs molécules succesives ?
R: Oui, en particulier si l'antibiothérapie en cours le jours de l'enquete a été modifiée dans les suite de la réévaluation de la 1ère ligne

Q: -Recos locales/ indication : oui/non/absence ; absence veut dire qu'il n'y a pas de recommandation ?
R: Oui, ou que l'indication de la molécule n'est pas couverte par les recos locales

Tuberculose
- Nous n'avons pas prévu de code pour les antituberculeux hormis la rifampicine (tables anti-infectieux), mais il y en a un pour les mycobactéries (table microorganismes).
Il est donc préférable de ne pas inclure les patients sous antituberculeux dans l'enqûete (y compris en prophylaxie). Nous corrigerons cela pour les enquêtes ultérieures.

Prélèvement rendu "flore polymorphe"
- coder "prélèvement réalisé" puis la case "culture" et ne rien mettre dans les cases microorganisme

Recos locales/indication:
- il s'agit de regarder si la prescription est une des molécules recommandées par le guide local d'antibiothérapie (s'il existe) mais pas si elle colle aux conférences de consensus

Q
- la prévention d'une infection  à Pneumocystis carinii par Bactrim 400mg 3x/semaine doit bien être renseignée dans le tableau A, prophylaxie médicale ?
de plus pour remplir la posologie journalière, on fait une moyenne ? soit 400*3/7 ? et que met on dans nb de prises par jour ?
- chez l'insuffisant rénal, nous avons également rapporté à 24h les prises faites toutes les 48 ou 72h, est ce bien juste ?
- souvent des hémocultures sont prévelevées et reviennent négatives, on coche prélèvements réalisés ? même si le point de départ supposé est pulmonaire par exemple ? ou bien s'attend on à ce que le prélèvement soit un lavage bronchoalvéolaire et dans ce cas, on met pas de prélèvements ?
doit on renseigner qq chose dans le tableau C ?
- lorsqu'un traitement a démarré il ya moins de 72h le jour de l'enquête, l'item évaluation à 72h n'est pas pertinent. peut on laisser la case de réponse vierge ?
R
- bactrim: ou pour simplifier diviser /2 la dose (on n'est pas ci précis...)
- chez l'IR: ca me semble bien
- pour HC: oui à prelevement quel que soit le site de l'infection. pour les autres prel, il faut quil y ait un rapport avec le site supposé de l'infection. Ici, rien dans le tableau C
- TT<72h: la case sera rendue  incochable sur le système...

Q
Concernant le questionnaire établissement :
Nous avons des dossiers informatisés avec le suivi des constantes, et le résumé d'hospitalisation des patients mais les observations journalières ne sont faites qu'à l'écrit. Considérons que l'établissement répond au codage 0 ou 1 pour cet item?
R
noter 0

Q
Tableau B : y a-t-il eu un prélèvement microbiologique avant le début du traitement : si réponse OUI mais que les résultats sont stériles ? (Le traitement a été maintenu devant l’état de gravité du patient)
Que répondre : NON ou bien OUI mais alors que saisir dans le tableau C concernant les résultats microbiologiques ?
R
Il faut dans ce cas bien noter oui à la réalisation d'un prélèvement et laisser en blanc le tableau b

Q
comment coder une septicémie dont la porte d’entrée est connue, que ce soit un PAC ou un site chirurgical ?
Je ne vois pas d’autre choix que « infection sur cathéter » qui ne correspond pas complètement ni « bactériémie isolée (aucune porte d’entrée trouvée) » ce qui n’est pas le cas non plus. 
R
d'accord pour infection sur cathéter, en cochant aussi la case "autre indication" pour la bactériémie

Q

concernant l'item recos locales:

absence signifie qu'il n'existe pas de recommandations locales écrites d'antibiothérapie pour l'infection rencontrée (ex:reco locales pour les pneumonies ,rien d'ecrit localement concernant les infections en orthopédie ).

R

oui


Q
Si un des référent s de l'hopital est dans un service ...
il ne font jamais appel à un référent ...
ou toujours ???
R
on considere qu'il y a avis du referent

Q
-un même patient a été "recueilli" par deux auditeurs différents dans la même journée:le matin aux lits-porte des urgences et le soir dans une unité de médecine (transféré dans la journée):doit on saisir les deux prescriptions (différentes bien entendu...)? seulement la première ou la deuxième?
R
Il faut théoriquement ne saisir un patient qu'une seule fois
La logique serait de se limiter à la 1ère...


Q
Un petit établissement est doté d'un référent antibiotique (hors contexte circulaire) mais qui ne dispose pas de temps spécifiquement dédié à l'activité de référent.
Comment coder l'item ETP du questionnaire établissement ?
R
L faut rentrer le temps approximatif qu'il y consacre, par exemple, 1/2 journée par mois = 0.025 ETP

Q
Faut il coter la nystatine
R
Il n'est pas utile de coter les anti-infectieux non absorbables qui vont n'avoir qu'une action locale

Q
lors d'une antibiothérapie pour H pilori : intérêt de la réévaluation à 72H ? jamais retrouvé de fait.
R
S'il s'agit d'une prescription documentée nous aurons l'info helicobacter et pourrons exclure ca de l'analyse de reévaluation.
Si non documenté, ce devrait être reévalué (en indication au moins)

 Q
Pour une pyélonéphrite : nous avons des prescriptions d'une bithérapie par ceftriaxone et ofloxacine. Or nos recommandations locales propose une monothérapie par ceftriaxone et en 2nd intention les fluorquinolones si ceftriaxone non utilisable
Que doit répondre dans la partie bon usage:
R
En suivant vos recos: tt1 oui (ce sont vos recos), tt2 non (car visiblement ceftriaxone utilisable)

Q
pour une indication , on doit qualifier si elle est communautaire ou nosocomiale. est ce pour notre établissement?
comment coté lorsque l'on sait qu'il s'agit d'une infection nosocomiale d'un autre établissement. Le patient arrive et continue son ttt pour infection noso 
R
Coder nosocomiale (comme on a la date d'entrée et la date de bédut, on imagine que si l'atb est débuté avant 48h pour du noso, c'est acquis hors séjour actuel)

 R
Certaines antibiothérapies sont prescrites suite à un avis d'un infectiologue. Nous cochons "avis référent"  oui
mais concernant le bon usage et l'adéquation aux reco locales que faire ? cocher "absence"; car il s'agit souvent de situation non décrite par les reco ou on coche oui car on est quand même dans le bon usage puisque sollicitation d'un avis d'expert?
R
 Si non prévu dans le livret local coter "absence"
Si hors recos, cotez le, là encore avec la notion de référent et de motivation, nous pourrons faire le tri



Cordialement

Le comité de pilotage de SPA2